actualités

Retour sur l’étude des ressources exogènes pour les unités de méthanisation

Retour sur l’étude des ressources exogènes pour les unités de méthanisation

17.09.05 Retour agris étude exo (2)Ce mardi 6 septembre, SCARA a convié les agriculteurs, futurs ou actuels, méthaniseurs pour aborder le cas des gisements exogènes. Ce fut l’occasion pour Manon DENEUFBOURG de restituer l’étude sur l’approvisionnement en ressources exogènes des unités de méthanisation agricoles.

Ainsi ce sont les représentants de 14 projets qui se sont réunis pour aborder le sujet. La présence d’autant de porteurs en cette période de récolte de maïs, démontre leur intérêt sur le sujet. Il apparaît intéressant de noter que ces 14 projets traitent et valorisent l’équivalent de 163 000 tonnes de gisements agricoles.

L’étude consistait à définir les intérêts et inconvénients des substrats exogènes selon leurs caractéristiques, avoir une vision sur le potentiel de gisements exogènes sur le territoire rhônalpin et déterminer des valeurs économiques propres à chaque matière. Les résultats obtenus sur l’ajout de substrats exogènes à la ration soulèvent différents enjeux, de l’ordre légal, politique, social, technique, économique, environnemental et organisationnel.

Lors de la restitution, la présentation réalisée auprès des premiers concernés, les agriculteurs méthaniseurs, a suscitée de réelles interrogations sur les perspectives de la filière à l’avenir. L’évolution du maillage de projets de méthanisation agricole sur le territoire amène à penser à une inévitable concurrence pour le captage de ces substrats.  Quelles stratégies mettre en place pour prévenir cette concurrence ? Est-il possible de mettre en place une organisation ? Autant de questions qui ont soulevé des débats enrichissants et apportent des éléments sur cette problématique.