actualités

Manon Deneufbourg: après le stage l’embauche !

Manon Deneufbourg: après le stage l’embauche !

20170317_084833Manon DENEUFBOURG est désormais salariée de SCARA, suite au stage (6 mois) de fin de cycle ingénieur qu’elle a effectué au sein de la société.

 En effet, SCARA  avait identifié de longue date la problématique de la concurrence des gisements exogènes entre sites de méthanisation agricole. Ce stage a donc permis d’apporter des éléments factuels et d’envisager des solutions.

 Pour éviter une démarche « hors sol » et tester la robustesse du raisonnement avec les acteurs principaux, le stage a été alimenté par de nombreuses rencontres avec les associés de SA « méthanisation », les acteurs de la filière (banques , assureurs , assembliers…). Ce travail a fait l’objet d’une restitution  devant une assemblée composée d’une vingtaine d’agriculteurs méthaniseurs; tous ont noté la qualité du travail de Manon. Manon a obtenu son  diplôme ingénieur avec mention « très bien » démontrant là encore la qualité des travaux.

C’est donc en toute logique que ce stage a débouché sur une embauche (CDI). Manon est désormais chargée de mission des  thématiques technico-économiques de la méthanisation au sein de SCARA.

Pour Nicolas RIBES, qui a été son tuteur de stage,  c’est donc l’heure du bilan:  «  Ce fut une période très intéressante, car  les échanges ont permis de faire évoluer la réflexion, et parallèlement j’ai vu Manon développer ses compétences. Ce stage est un très bon investissement! Certes,  l’encadrement demande du temps, et du suivi pour la montée en compétence du stagiaire,  mais  ce stage a vraiment été important pour mon entreprise. Du coup, même si l’embauche n’était pas un objectif au début du stage, elle est devenue logique au fur et a mesure que le stage se rapprochait de la fin. Le stage a été finalement une formidable introduction à l’embauche  ».

Pour Manon « mon stage chez SCARA était une très belle introduction aux réalités de la vie professionnelle. Suite à ma formation ingénieur ISARA, avec une spécialisation dans le développement territorial, je ne pouvais pas espérer une meilleure structure pour développer mon sens des responsabilités, d’autonomie et relationnel. Une expérience très riche qui se poursuit avec une embauche s’annonçait toute aussi intéressante. Je suis satisfaite d’évoluer dans un cadre de travail de « petit » bureau d’études avec des missions diversifiées. La filière méthanisation m’offre des problématiques d’approche globale alliant le monde agricole, les énergies et le territoire auxquelles je suis attachée. »