actualités

« les agriculteurs: un terrain fécond pour la recherche! »

« les agriculteurs: un terrain fécond pour la recherche! »

FDFloriane Derbez est doctorante en sociologie à l’université Lumière Lyon 2 et bénéficie d’un financement de thèse de l’unité Ecodéveloppement du centre INRA Paca. Elle évoque avec passion son travail:  » Cela fait  un peu plus de deux ans maintenant que je m’intéresse de  près, dans le cadre de ma thèse sur l’agro-écologie, aux activités de SCARA et SCARA FORMATION,  et des agriculteurs qui bénéficient de l’accompagnement de ces structures. Je suis également engagée dans plusieurs programmes de recherche (OBSTAE – observatoire des transitions agro-écologiques, PSDR COTRAE). Je  conduis mon enquête auprès de lauréats (ex-région Rhône-Alpes) de l’appel à projet « Mobilisations Collectives pour l’Agro-écologie » (CAS-DAR MCAE) parmi lesquels 4 GIEE accompagnés par SCARA et SCARAFORMATION.  

Dans le cadre du projet CIGASEC, j’ai plus  particulièrement suivi un groupe d’éleveurs laitiers de la Loire, et je me suis  intéressée à la manière dont ces derniers s’engagent, « en pratiques », dans l’agro-écologie. » L’occasion de suivre dans la durée les différents groupes:  » j’ai pu participer aux différentes activités du groupe (formations, réunions, réponses à appels à projet) et  rencontrer individuellement les agriculteurs sur leurs exploitations. Mon  travail cherche à rendre compte, à partir de plusieurs lieux d’enquête, de la diversité des manières de « faire collectif » et de s’engager dans la voie de l’agro-écologie ». IMG_20150521_170443

Pour les agriculteurs, ce travail est une occasion de prendre du recul sur leur  manière de vivre concrètement l’agro-écologie; pour SCARA et SCARAFORMATION, « c’est également une mise en perspective enrichissante, qui nous permet de nous remettre en question, d’interroger nos pratiques, bref  d’avancer sur les champs de la triple performance agricole » témoigne Nicolas RIBES.