actualités

La méthanisation: se former pour mieux passer les filtres du projet

La méthanisation: se former pour mieux passer les filtres du projet

19422845-3d-petite-personne-fait-une-coche-dans-la-cellule-Image-3d-Fond-blanc--Banque-d'images[1]Le Lycée de Précieux a accueilli le 13 avril une conférence sur les  » énergies nouvelles en agriculture: une opportunité qui se raisonne », organisée en partenariat avec Le Crédit Agricole, CerFrance et la CA.

Didier JOUVE, directeur du Lycée, précisait l’ambition de l’évènement: il s’agit de « donner des clés aux agriculteurs qui sont en réflexion. La production d’énergie est une opportunité qui se raisonne. »

Parmi les témoins et les intervenants: le GIE Plaine d’Avenir, labellisé GIEE dès février 2015, et dont est membre le Lycée Précieux. Laurent BORY, président du GIE, expliquait l’intérêt des agriculteurs notamment « parce que les exploitations n’ont pas assez de capacité de stockage des effluents ».

Tous les  intervenants ont insisté sur le fait qu’un projet de méthanisation ne s’improvise pas; ce que confirme Nicolas RIBES (SCARA): « un manque de compétences peut être une cause de non-concrétisation du projet. Les porteurs de projet ont donc besoin de se former ». Pour lui, un point positif est à souligner: « la filière est en train de se structurer. Les banques ont des retours d’expérience, les financements sont donc moins aléatoires. »